CYBER-SÉCURITÉ : La stratégie nationale et son Plan d’actions

Le ministre de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’administration, Alhamdou Ag Ilyène, a présidé, ce mardi 30 janvier, la cérémonie d’ouverture de l’atelier sur la présentation du projet de document de la Stratégie nationale de cybersécurité (SNC) et son Plan d’actions 2024-2028.

Cette stratégie (SNC) vise à renforcer la législation, le cadre institutionnel, les compétences et les infrastructures afin de doter le Mali d’une vision éclairée d’un cyberespace sécurisé et favorable au développement. La SNC a pour l’unique objectif de garantir un cyberespace sûr. Il s’agit, selon le ministre Alhamdou Ag Ilyène, d’adopter une stratégie de sécurisation du cyberespace malien.

Il faut souligner que le document de la Stratégie nationale de cyber-sécurité est constitué de 92 pages. Il s’articule autour de trois axes stratégiques, notamment l’amélioration de la gouvernance de la cyber-sécurité, le renforcement de la culture de la cyber-sécurité à travers l’information et la formation, et enfin, la sensibilisation des acteurs sur les risques encourus dans le domaine du cyberespace.

Mais, pour réaliser cette vision du gouvernement et ses partenaires, le ministre Ag Ilyène annonce l’adoption des dispositifs législatifs.

Selon lui, ces dispositifs permettent de réglementer la cybersécurité. « Avec l’adoption des textes portant sur la protection des données à caractère personnel, la cryptologie, la loi d’orientation sur la société de l’information et la répression de la cybercriminalité », a précisé le ministre Ag Ilyène.

En plus de ces dispositifs règlementaires, il annonce aussi la mise en place d’un cadre institutionnel avec les structures organisationnelles appropriées dont l’Autorité de protection des données à caractère personnel, le Conseil de sécurité nationale, le Pôle national de lutte contre la cybersécurité et le Service de certification et de signature électronique.

Malgré ces gros efforts déployés par le gouvernement pour la protection du cyberespace malien, le ministre de l’Économie numérique note encore des insuffisances notoires. « Le cadre juridique en vigueur ne donne pas des réponses aux grands problèmes et défis de l’Internet. L’absence d’une vision stratégique nationale en matière de cybersécurité, garantissant la cohérence des diverses initiatives de l’État en la matière. L’absence de cadre relatif à la sécurité des systèmes et des infrastructures critiques et vitales », a-t-il dénoncé.

Cet atelier va certainement permettre d’améliorer le contenu du document de la Stratégie nationale de cyber-sécurité. Déjà, à l’ouverture des travaux, le ministre de la Communication était accompagné par son collègue de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Bouréma Kansaye et d’autres invités de taille.

Hamissa Konaté

Source : ORTM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *