Crise au sein de l’URD : Gouagnon Coulibaly promet « d’œuvrer à l’unité et à la cohésion du parti »

Les responsables du Parti Union pour la République et de la Démocratie-URD (Camp Gouagnon Coulibaly) ont procédé, le samedi 28 janvier 2023, à la présentation de leurs vœux à la presse. Outre les responsables de l’URD dont Gouagnon Coulibaly, Racine Thiam, Abdrahamane Diarra, Amadou Cissé, Mme Coulibaly Kadiatou Samaké, cette cérémonie de présentation des vœux, tenue à la Maison de la presse du Mali (Bamako) a enregistré la présence des militants et sympathisants de l’URD, du Président de la Maison de la Presse, Bandiougou Danté et d’autres personnalités. Evoquant la crise au sein de l’URD dont le verdict de la juridiction suprême est attendu, Gouagnon Coulibaly, actuellement président de l’URD, promet «d’œuvrer à l’unité et à la cohésion du parti ».

Après les mots de bienvenue du président de la Maison de la Presse, Bandiougou Danté, Gouagnon Coulibaly de l’URD a fait savoir que selon Reporter sans Frontières, en 2022, 57 journalistes sont morts dans l’exercice de leurs fonctions, soit 18,8 % de plus qu’en 2021, 49 journalistes sont portés disparus, 65 sont pris en otages et 533 sont détenus, soit 13,4% de plus qu’en 2021. Plus de 63% sont détenus sans jugement, parmi lesquels il y a 78 femmes soit 14,6%. (30% de plus qu’en 2021). Pour Gouagnon Coulibaly, tout cela est inadmissible, scandaleux et révoltant !

Selon lui, au Mali, les journalistes ont été de véritables pionniers dans la lutte contre la dictature, l’autocratie et pour l’avènement de la démocratie au Mali. « Notre parti a été éprouvé au cours de l’année 2022 par une crise interne qui a failli ébranler ses fondements. En effet, quelques camarades de la direction du parti, instrumentalisant la question de candidature de l’URD à une prétendue élection présidentielle, ont hélas exposé nos contradictions internes sur la place publique.

L’organisation réussie d’un congrès extraordinaire le 16 janvier 2022 était en parfaite application de l’article 58 de nos statuts. Le seul motif qui nous a guidé dans l’organisation dudit congrès était de pourvoir au poste de premier responsable du parti laissé vacant suite à la disparition brutale de notre regretté Président Soumaïla CISSÉ. Malheureusement, cela a servi de prétexte et de matière pour lesdits camarades avec à leur tête le professeur Salikou SANOGO, 1er vice-président du parti, pour engager l’URD dans un imbroglio judiciaire sans précédent. C’est le lieu de rassurer les militants et de renouveler notre confiance en la justice de notre pays afin que la légitimité démocratique du parti, qui s’est fortement exprimée, le 16 janvier 2022, soit davantage confirmée par l’instance judiciaire suprême. Nous estimons que, ce n’est que rendre justice si la Cour Suprême confirmait les jugements rendus en Première instance et à la Cour d’appel.

Pour ma part, Président investi de la confiance de l’écrasante majorité du peuple URD, je ne cesserai jamais d’œuvrer à l’unité et à la cohésion du parti », a déclaré Gouagnon Coulibaly.

Avant d’ajouter que le Mali traverse une des plus grandes crises de son histoire contemporaine. Cette situation, dit-il, se caractérise par l’insécurité généralisée dans le pays, la vie chère, le débat sur l’avant-projet d’une nouvelle constitution et le retour à l’ordre constitutionnel. « Je voudrais réitérer notre attachement à la nécessité d’un large consensus de tous les acteurs pour conduire les différents processus électoraux à venir dans notre pays. Les futures élections générales doivent être transparentes, participatives et crédibles. Il y va de la stabilité de notre pays. C’est pourquoi, le parti a mis en place une plateforme politique et électorale dénommée Coalition pour un Nouveau Mali (CNM), qui entend fédérer toutes les énergies positives pour le bien être de notre pays. L’URD est profondément attachée à la réussite de la Transition politique en cours. La réussite de cette transition sera sans nul doute la réussite du Mali », a conclu Gouagnon Coulibaly.

Aguibou Sogodogo

Source : Le Républicain 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *