Choguel Kokalla Maîga : L’Adéma-PASJ exige des excuses officielles

Connu pour ses piques, Choguel Kokalla Maïga a fait encore parler de lui lors d’une cérémonie de présentation de vœux à l’occasion de la fête de Tabaski. Dans le viseur du Premier ministre, cette fois, encore, l’ancien Président de la République, Alpha Oumar Konaré, dont il a critiqué, à mots voilés, la gestion du pays estimant qu’il « n’a même pas dirigé le pays qu’il a d’ailleurs détruit ». Sortie de ses gonds, l’Adéma-PASJ a exigé des excuses officielles de la part de l’actuel Chef du gouvernement pour des propos « irresponsables ».

Dans un entretien à roues libres, Choguel Kokalla Maïga s’est longuement exprimé sur l’actualité socio-politique du Mali. Dans son monologue, le Premier ministre a évoqué plusieurs sujets qui ont trait à la gestion des différents régimes à la tête du pays. A cette occasion, Choguel Kokalla Maïga a loué les réalisations des précédents régimes, notamment ceux de Modibo Kéita, Moussa Traoré, Amadou Toumani Touré et Ibrahim Boubacar Kéita, sans vouloir prononcer celui d’Alpha Oumar Konaré. Pire, il a laissé entendre « qu’il ne peut pas s’attarder sur certains où il y a le négatif » en faisant référence à mi- mot à la gestion du pays par l’ancien président de l’Adéma-PAJS.

Sans le dire ouvertement, le Chef du gouvernement a fait savoir que « Lui (Alpha Oumar Konaré), il n’a même pas dirigé le Mali ». « Quand on détruit l’école, tu ne peux jamais me convaincre que tu fais du bien pour le pays…Donc, je ne parle que de ceux qui ont fait des efforts. Ce dont vous voulez que je nomme, laquelle de ses réalisations concrètes peut-on présenter aux Maliens », s’est-il interrogé.

Disparu de la scène politique depuis plusieurs années, Alpha Oumar Konaré est resté dans son mutisme habituel face à ces propos. Mais à sa place, son parti politique est sorti de sa réserve pour répondre au Premier ministre dont il a qualifié les propos de « dénigrement ».

En réponse, l’Adéma-PASJ a fait savoir que de tels propos sont de nature à nuire à la paix et à la cohésion sociale dans notre pays et qu’ils sont impropres d’un Premier ministre. De ce fait, le parti de l’Abeille dit s’insurger avec véhémence contre ces « vaines et injustes diatribes ». Pour les responsables de l’Adéma-PASJ, cette déclaration de Choguel est une grossière déformation du bilan de l’ancien Président de la République visant à discréditer un homme d’Etat qui « s’est dédié tout au long de sa vie au service du Mali et de l’Afrique ». Face aux conséquences de tels propos, les camarades de l’ancien Chef de l’Etat ont interpellé l’actuel Président de la Transition à « agir en toute responsabilité afin que cessent ces dérives puériles perpétrées par le premier représentant du gouvernement visiblement peu conscient des hautes responsabilités qui sont les siennes ».

En outre, dans sa réponse, l’Adéma-PASJ a indiqué que le régime Alpha Oumar Konaré est de loin celui qui a le plus investi dans les secteurs où il a été dénigré par le Premier ministre. « De l’indépendance à aujourd’hui, aucun régime n’a construit autant d’établissements scolaires qu’Alpha et l’Adéma-PASJ ». Mieux, ajoutent les responsables du parti, « Le président Alpha a construit et modernisé plus de casernes que n’importe qui avant ou après lui ».

Qualifiant les propos du Premier ministre d’irresponsables, l’Adéma-PASJ a exigé des excuses officielles à l’endroit de ses militants et de l’ancien Président de la République.

Alassane Cissouma

Source : Mali Tribune 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *