CHERTE DE LA VIE BLOCAGE DE L’APPLICATION DE L’APR… : Le PM sur un fauteuil éjectable ?

La démission immédiate du Premier Ministre Choguel Kokalla Maïga et de son gouvernement est réclamée. Pour cause, le parti Mouvement Mali Émergence met laccent sur les multiples défis dont la cherté de la vie, les coupures intempestives d’électricité, le blocage de l’application de l’accord issu du processus dAlger, etc.

Le comité directeur du parti Mouvement Mali Émergence fonde sa réclamation sur de « multiples défis » auxquels le peuple Malien est confronté, notamment « la cherté de la vie, les coupures intempestives d’électricité, le blocage de l’application de l’accord issu du processus d’Alger, le non-retour des déplacés et la dégradation de la coopération bilatérale avec plusieurs partenaires »

Dans son communiqué N°010 du mercredi 26 Avril 2023, relatif à sa demande de démission du premier ministre et de son gouvernement, le parti MME soutient que léquipe gouvernementale actuelle, dirigée par Dr. Choguel Kokalla Maïga, « a échoué à répondre efficacement aux besoins du peuple Malien ». « Les promesses faites lors de sa prise de fonction devant le peuple Malien n’ont pas été tenues et les solutions proposées pour résoudre les problèmes ont été inefficaces », indique le communiqué signé du président du parti, Moussa Oumar Diawara dit Batty. Et celui de marteler : « Nous appelons donc à la démission immédiate du Premier Ministre et de son gouvernement ». 

Le parti MME exhorte les autorités de la transition à prendre des mesures immédiates pour remédier aux problèmes qui affligent le pays. « « Les Maliens méritent un gouvernement qui travaille en faveur de leur bien-être et de leur sécurité », souligne le communiqué.

Par ailleurs, Moussa Oumar Diawara dit Batty et ses lieutenants demandent à la communauté internationale de soutenir le peuple malien dans sa quête d’un gouvernement transparent, responsable et efficace. « Le Mali, dit le président du MME, a besoin d’un partenariat équitable et de la coopération de ses partenaires pour surmonter les défis actuels et avancer sur la voie de la paix et de la prospérité ».

La demande de démission du Premier ministre Choguel semble nenlèver en rien le soutien du parti au peuple Malien et aux Forces Armées Maliennes (FAMa) dont la bravoure et leurs exploits sur le terrain ont été salués. En effet, à la suite des événements survenus la semaine passée et qui a ébranlé tout le pays notamment les attaques contre les FAMa à Nara, Sévaré et le crash dun hélicoptère militaire à Bamako, le parti réitère son soutien aux FAMa. « Nous remercions nos forces armées et de sécurité pour leur courage et leur dévouement envers la patrie. Le peuple malien est fier de leur travail sur le terrain et de leur sacrifice pour la défense de notre nation », souligne le communiqué.

Depuis quelques moments, le Premier ministre semble se retrancher dans ses bureaux et semble perdre le ton de chef.

La Rédaction

Source : l’Observatoire 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *