CAREMB ET BIENNALE ARTISTIQUE ET CULTURELLE MOPTI 2023 : Un téléthon pour mobiliser des fonds

A l’issue d’un téléthon organisé par la Coordination des Associations des Ressortissants des Cercles de la Région de Mopti Résidents à Bamako (CAREMB), plusieurs millions de francs CFA ont été mobilisés pour l’organisation de la Biennale artistique et culturelle à Mopti.

En effet, le président de la CAREMB, M. Adama Samassekou, accompagné d’une forte délégation ministérielle, composée en particulier des Ressortissants de la 5ème région vivant à Bamako, ont, à travers une grande rencontre, mobilisé plusieurs millions de nos francs. 

Cette initiative de la CAREMB est un moyen d’accompagner les hôtes de la Biennale qui vont séjourner pendant dix (10) jours à Mopti, plus exactement du 06 au 16 juillet 2023. 

La 5ème région sera par moment transformée en capitale artistique et culturelle malienne qui entend désormais accueillir plus de 1600 personnes, tant de l’intérieur que de l’extérieur du pays.A cet effet, la CAREMB se met à l’œuvre pour accompagner le gouvernement dans le cadre de l’organisation de ce grand rendez-vous de Mopti.

Le président de la CAREMB a témoigné sa reconnaissance envers le Ministre de l’artisanat, de la culture, de l’industrie Hôtelière et du Tourisme, pour ‘’son écoute, sa réactivité et sa disponibilité en associant la CAREMB à cette œuvre nationale’’. Par la même occasion, le président Samassekou a remercié les membres du gouvernement d’avoir accompagné le Téléthon.

En rappelant l’énorme défi auxquels la Biennale fait face aujourd’hui, la CAREMB juge important de lancer un grand appel à ‘’l’unité des patriotes, afin de pouvoir se rassembler et rester débout, uni pour combattre les acteurs du mal’’. 

Selon l’ancien ministre de l’Education, l’organisation de la Biennale est un défi énorme, ‘’un défi sécuritaire et un défi organisationnel’’. « Organiser cette Biennale, estime-t-il, est un acte de foi démontré par le gouvernement et nous l’accompagnons en tant que CAREMB. »

Et à M. Adama Samassekou de faire cette assertion : « Nous avons toujours su nous mettre ensemble pour relever le défi. Et aujourd’hui, c’est le cas, parce que nous sommes dans une période historique de notre pays où une rupture fondamentale a été mise en place par la Transition afin de retrouver notre souveraineté, de renouveler notre engagement et notre dignité, de montrer que malgré les vicissitudes du moment, malgré les adversités les plus énormes, le Mali tient débout ».

Aux dires du président de la CAREMB, la thématique de la Biennale est, en elle-même, la meilleure réponse à toutes sortes d’interrogations. « Le Mali une histoire commune, une seule nation, un même destin », a-t-il précisé. Cette thématique, a-t-il poursuivi, ‘’nous amène à dire qu’en réalité face à l’adversité, le recours le plus important, ce sont nos valeurs de société, nos valeurs fondamentales qui font que pendant des siècles, nous avons tenu face à l’adversité, si bien qu’il faut considérer cet événement comme une réponse à l’adversité la plus cruelle’’. 

Un rendez-vous de l’histoire

Quant au Ministre Andogoly Guindo, ce Téléthon est un espace de communion dans la fraternité. Car, il vise à créer une chaîne de solidarité autour de la Biennale. « Ce rendez-vous de Mopti est un rendez-vous de l’histoire. Ses enjeux ont été rappelés. C’est un défi immense que les pouvoirs publics seuls ne sauraient relever. Donc, il faut une implication de tous les fils et toutes les filles de la région pour réserver un accueil digne de Sudu Baba, un accueil jamais égalé », a indiqué le ministre. Le ministre Guindo a mis l’occasion à profit pour appeler à une mobilisation à la dimension de l’événement.

Le patron de la culture a fait remarquer que l’organisation de la ‘’Biennale est une volonté du Président de la Transition, le col. Assimi Goïta, dont la vision est de faire de la culture le socle de la Refondation de l’État, également le pilier essentiel de développement économique, durable et harmonieux’’. 

En d’autres termes, le ministre fait un plaidoyer solennel : « Faisons parler notre générosité, faisons vibrer notre cœur pour être à la hauteur de la confiance placée en notre région. C’est un appel au sursaut patriotique que nous lançons à tous les ressortissants, à tous les compatriotes ». 

Par ailleurs, le Ministre Guindo a promis que les membres du gouvernement vont se manifester. Du coup, ils ont décidé de mettre leur contribution en commun dans un même calibre pour la faire parvenir à la présidence de la CAREMB. Tout en donnant des assurances sur la question de la pénurie d’eau et électricité qui restent des préoccupations essentielles des populations de la Venise malienne. 

Toutefois, le ministre Guindo apporte une précision de taille sur la prise en main de cette question par les plus hautes autorités du pays. 

De son côté, M. Mangal Traoré, président de la commission technique, s’est dit heureux d’accompagner cette initiative du gouvernement. Celui-ci a invité les populations à se retrouver à Mopti autour de la Biennale.

Au cours de la rencontre, un panier patriotique s’est promené dans la salle où des personnes ont manifesté leur générosité en argent et en chèque. Par contre, d’autres ont promis de mettre à disposition des maisons pour hébergement, tout au long de la Biennale. 

Sidy Coulibaly

Source : l’Observatoire 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *