Burkina Faso : le parquet ouvre une enquête sur les attaques faisant plus de 170 morts dans la région du Nord

Burkina Faso : le parquet ouvre une enquête sur les attaques faisant plus de 170 morts dans la région du Nord

Le parquet a ouvert une enquête à la suite des attaques qui ont tué plus de 170 personnes dans la région du Nord du Burkina Faso le 25 février, selon un communiqué du procureur de ladite région rendu public ce samedi.

Dans le communiqué daté du 1er mars, Aly Benjamin Coulibaly, procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouahigouya, a déclaré que le dimanche 25 février, les villages de Komsilga, Nodin et Soro, dans la province du Yatenga de la région du Nord, avaient fait l’objet “d’attaques meurtrières massives”.

Le bilan provisoire d’ensemble s’établit à environ 170 personnes exécutées, outre les personnes blessées et les divers autres dégâts matériels connexes, précise le communiqué.

Le procureur a fait savoir qu’au regard de la gravité et de la concordance de toutes ces dénonciations et informations, le parquet avait demandé à ses services de police judiciaire d’ouvrir une enquête afin d’élucider ces faits.

Des enquêteurs ont été envoyés sur les lieux le 29 février pour procéder à toutes les constatations et recueillir tous les éléments de preuves disponibles, selon le communiqué.

Le week-end dernier, le Burkina Faso a enregistré plusieurs attaques terroristes dans certaines de ses régions, notamment le Nord, l’Est et le Centre-Nord. Ces attaques ont visé des positions de l’armée et des civils, notamment dans des lieux de cultes.

Plusieurs terroristes ont été neutralisés en riposte à ces attaques, selon les autorités burkinabè.

XINHUA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *