Bandiagara : Importation et vente des 2 roues de gros cylindres interdites

L’importation et la vente des engins à 2 roues de grosses cylindrées de toutes marques sont désormais interdites sur toute l’étendue de la région de Bandiagara jusqu’à nouvel ordre dans la lutte contre le terrorisme dans cette nouvelle région.

Cette interdiction est intervenue quelques jours seulement après la saisie d’importante quantité de motos neuves contenues dans des caisses en destination des terroristes.

Un premier lot de motos a été saisi le 28 avril 2023. Il s’agit d’un camion qui transportait une centaine de motos et une quantité importante de denrées alimentaires sur l’axe Mopti-Koro. Selon les premières informations reçues, ces motos en pièces détachées dans les caisses et les denrées alimentaires étaient destinées aux groupes armes terroristes.

Quant au 2ème lot, il a été repéré aussi par les forces de défense et de sécurité dans la nuit du 2 mai suite à des frappes nocturnes. C’est suite à cette frappe que l’armée a pu intercepter 2 camions remplis d’environ 200 motos, toutes neuves emballées dans des caisses et destinées aux groupes armés terroristes. Cette fois-ci dans le secteur de Niafunkè (nord du pays). Selon les dernières informations sur ce 2ème cas, ces motos étaient en réalité destinées aux groupes armés terroristes opérant dans la zone de Gao. Mais la logistique devrait d’abord passer par Tombouctou et Ber pour se trouver fin à Gao. Malheureusement pour eux, leur plan est tombé dans l’eau. Une dizaines de suspects auraient été interpellés dans le cadre de cette affaire.

Toute porte donc à croire que ces évènements ont fortement motivé cette décision du Gouverneur de la Région de Bandiagara, Sidi Mohamed El Béchir, interdisant l’importation et la vente des engins à deux roues grosses cylindrées de toutes marques sur toute l’étendue du territoire de la Région de Bandiagara et jusqu’à nouvel ordre.

La vente de produits pétroliers est également subordonnée à une déclaration devant les services compétents chargés du contrôle.

Selon le chef de l’Exécutif régional de Bandiagara, cette décision a pour objet de garantir la sécurité des personnes et de leurs biens afin de promouvoir la lutte contre le terrorisme, le blanchiment d’argent et le banditisme armé.

Les préfets de cercles, le Directeur Régional du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence, le Directeur Régional des Douanes, le Commandant PC Tactique, le Commandant de Groupement de la Garde Nationale, le Commandant de Groupement de la Gendarmerie nationale et le Directeur régional de la Police Nationale de Bandiagara, sont invités parà s’assurer de l’application correcte de cette nouvelle mesure qui va certainement avoir un impact négatif pour la population civile de la région mais portera également un coup dur aux terroristes. Car ces engins à deux roues de grosses cylindrées constituent leur moyen de déplacement favori dans les attaques contre les positions de l’armée. Ceux qui vivent économiquement dans l’importation et la vente des engins à 2 roues de grosses cylindrées dans la région de Bandiagara, vont devoir chercher un autre moyen de subsistance.

Affaire à suivre

M. Dolo

Source : Tjikan 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *