Au-delà de l’influence russe, les raisons du sentiment antifrançais endémique au Sahel

DÉCRYPTAGE – Après le Mali, le Niger ou encore au Tchad, des manifestations contre la France ont éclaté au Burkina Faso en marge du nouveau putsch militaire. Le rejet de la France puise dans plusieurs registres.

Quelles sont les raisons de la colère ? Avant même l’attaque de l’ambassade de France au Burkina Faso en marge du nouveau putsch mené par le capitaine Ibrahim Traoré qui a déposé le précédent chef de la junte arrivé au pouvoir par un coup d’État en janvier, plusieurs manifestations contre la présence française dans le pays avaient déjà éclaté au cours de l’année écoulée, révélant une rancœur profonde.

Après les grondements au Mali, au Niger, au Tchad ou encore en Centrafrique, le rejet de la France dans les pays d’Afrique sahélienne a franchi une nouvelle étape. À Ouagadougou, après l’ambassade, l’institut français a été saccagé. «On n’avait encore jamais connu un tel niveau de violence contre les institutions françaises», témoigne au Figaro Djakaridia Siribié, journaliste pour le quotidien d’État burkinabé Sidwaya.

Depuis ces événements, et le divorce entre la junte militaire malienne et la France, la Russie est régulièrement pointée du doigt pour l’intense propagande qu’elle mène contre…

…….lire la suite sur https://www.lefigaro.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *