Assemblées annuelles 2022 du FMI et de la Banque mondiale : Un nouveau cycle de Facilité élargie de crédit et la mobilisation des ressources du «Food Shock» en vue pour le Mali

Le ministre de l’Économie et des Finances a exprimé sa volonté de poursuivre la mise en œuvre des réformes permettant de consolider les acquis et poser les jalons de la souveraineté économique et financière de la République du Mali

Alousséni Sanou a porté à l’attention des responsables du FMI les orientations des plus hautes autorités du Mali en matière de politique économique, financière et budgétaire

Telles sont entre autres bonnes nouvelles annoncées par le ministre de l’Économie et des Finances, à l’issu d’échanges avec les responsables du FMI. Alousséni Sanou représentait le Mali aux Assemblées annuelles 2022 du Fonds monétaire international (FMI) et du Groupe de la Banque mondiale, qui se sont tenues en présentiel du 10 au 16 octobre dernier aux sièges des deux institutions à Washington (USA). Dans ce cadre, il a poursuivi les discussions avec les personnalités des institutions de Bretton Woods, les administrateurs de certains pays au sein de ces deux institutions et les dirigeants de certaines institutions financières.

À cette occasion, le patron de l’hôtel des Finances a rencontré les administrateurs de la Fédération de Russie au sein des conseils d’administration du FMI et du Groupe de la Banque mondiale ainsi que celui de la République populaire de Chine au sein du conseil d’administration du Fonds.

Le ministre Sanou les a remerciés, aux noms des plus hautes autorités du Mali et du peuple malien, pour le soutien et l’accompagnement de leurs pays respectifs envers le Mali pour le respect de sa souveraineté et de ses choix stratégiques. Il a apprécié leur soutien en faveur du Mali au sein des instances décisionnaires de ces deux organisations. Avant de leur réitérer l’engagement des autorités maliennes à renforcer les relations de coopération entre nos pays, notamment sur le plan politique et économique.

Le ministre Alousséni Sanou s’est ensuite successivement entretenu avec le directeur Afrique, le directeur adjoint des finances publiques et le chef de mission du FMI au Mali. Ils ont procédé à une revue globale du cadre de coopération que le Mali entretient avec le Fonds.

Les autorités du FMI ont salué les efforts remarquables réalisés par notre pays, en dépit des contraintes réelles que le pays a vécues, liées à l’embargo de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), à la conjoncture internationale et à la situation sécuritaire.

La bonne tenue du cadre macroéconomique et la poursuite des réformes ont permis une meilleure mobilisation des ressources fiscales et une maîtrise des dépenses publiques. Ces actions ont permis à l’État du Mali de renforcer les mesures de relance économique et de soutien aux populations.

Alousséni Sanou a porté à l’attention des responsables du FMI les orientations des plus hautes autorités du Mali en matière de politique économique, financière et budgétaire. Il a exprimé sa volonté de poursuivre la mise en œuvre des réformes permettant de consolider les acquis et poser les jalons de la souveraineté économique et financière de la République du Mali.

Saluant la qualité de la coopération qui existe entre notre pays et le Fmi, il a félicité les équipes mobilisées dans le cadre de sa réussite, il a réaffirmé la volonté des plus hautes autorités à respecter tous leurs engagements dans le respect des choix et des intérêts du Mali et de sa population.

Les responsables du FMI se sont dits satisfaits des résultats atteints par le Mali en matière de réformes, de performances budgétaire et macroéconomique. C’est pourquoi, un nouveau cycle de Facilité élargie de crédit (FEC) sera bientôt lancé, de même que la mobilisation des ressources du «Food Shock», qui est un nouveau guichet de financement mise en place par le FMI.

Le soutien et la promotion du secteur privé malien ont été au cœur de l’agenda du ministre de l’Économie et des Finances. Dans cette optique, il a rencontré le directeur général adjoint de Société financière internationale (filiale de la Banque mondiale dédiée au financement du secteur privé). Avec lui, il a été question de l’accès de nos entreprises à des financements adéquats. L’ouverture prochaine d’une représentation de l’institution financière au Mali permettra de renforcer les efforts du gouvernement.

Le ministre Alousséni Sanou a eu des discussions avec l’administrateur-pays (représentant du Mali au Conseil d’administration du FMI). Le but était de partager avec lui les orientations des plus hautes autorités du Mali et les priorités du gouvernement pour mieux le conforter dans son rôle de promotion et de défense des intérêts du Mali au sein de l’institution.

Source MEF

Par Rédaction Lessor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *