Arène politique : le M5-RFP répond sèchement les partis politiques du cadre d’échange

Le Mouvement du 5 juin- Rassemblement des forces patriotiques  est sortie  de son silence  pour répondre  le  cadre d’échange des partis et groupements politiques  pour la réussite de la transition  suite à leur  rencontre avec le premier ministre par intérim.

A la suite d’une première audience que le  premier ministre par intérim, le colonel Abdoulaye Maïga, a accordé au  cadre d’échange,  ce regroupement politique avait rédigé un  communiqué demandant   « la  nomination d’un premier ministre neutre, intègre et la formation  d’un gouvernement de mission et  inclusif, l’organisation des élections législatives et présidentielle …».

Visiblement,  le M5-RFP, tendance proche de Choguel Kokalla Maïga, s’est senti cibler par le contenu de ce communiqué.  Hier dimanche,  le M5-RFP a  répliqué  en qualifiant  le cadre d’échange  d’être «  en  mission commandée et de  jouer contre son propre pays pour des raisons inavouables » à la  visite de la mission du Médiateur de la CEDEAO à Bamako.  Pour  le M5-RFP,  «  les Maliens n’ont pas la mémoire si courte que ses responsables le croient ». C’est ainsi que  le communiqué du M5-RFP  de rappeler les périodes sombres de  la  gouvernance  du défunt régime. Une période dans laquelle  les partis membres du cadre étaient aux affaires dont il accuse le cadre d’être responsables. D’après le M5-RFP,  cette période a été marquée «  par les es massacres les plus horribles les civils désarmés avec des villages incendiés, l’absence de l’administration dans une bonne partie du territoire national et aux nombreux scandales de corruption et les détournements à ciel ouvert des fonds destinés à l’acquisition de matériels et équipements militaires ». Le M5-RFP regrette qu’aujourd’hui,   « les mêmes responsables de ces gâchis qui veulent mettre leur passif à la charge des autorités de la Transition engagés à réparer leurs échecs et les dégâts incommensurables de leur gestion ».

Toujours   dans cette série de  récriminations  contre les partis membres du cadre d’échange, le M5-RFP  indique que  cette tendance politique  a échoué lamentablement à mettre le pays sur les rails.  Au nombre de ces échecs,  il cite entre autre  l’organisation du  Forum Social pour apaiser le climat social,  la mise en œuvre  des recommandations du Dialogue Inclusif National,   l’organisation des élections référendaires  et des élections crédibles.

Pour le M5-RFP, le  cadre d’échange est disqualifié  aux yeux de l’opinion malienne.  « Au lieu de demander pardon au Peuple malien qui a décidé de reprendre son destin en main, le  Cadre  se met au service de puissances étrangères pour saborder les efforts de reconquête de notre souveraineté nationale », a  répliqué le M5-RFP.

 Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *