AG’NA, LE FESTIVAL HYBRIDE S’OUVRE DEVANT LE MINISTRE

AG’NA, LE FESTIVAL HYBRIDE S’OUVRE DEVANT LE MINISTRE

C’est la 5ème Édition de ce Festival, qui fait la rencontre entre le fleuve et le désert. Sur les berges de Koulikoro, le Ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie Hôtelière et du Tourisme, s’est adressé aux organisateurs et aux participants de ce festival hybride, une jonction de celui du Désert et du festival Ciné à dos ; un espace de célébration de la cohesion sociale entre les Communautés du Nord, du Centre et du Sud du Mali, point de convergence alors de plusieurs acteurs culturels maliens.

Andogoly Guindo a d’emblée qualifié ce Festival de symbole de dialogue interculturel et d’intégration “sur cette belle plage, dans un décor naturel et sublime, où le sable ondule dans le lit du fleuve Djoliba en décrue, bercé par le Nyanan Koulou, cette colline historique qui symbolise la dernière bataille du roi Soundiata KEITA et Soumagourou KANTE……”

Pour le chef du département de la culture, le Festival AG’NA est une grande manifestation artistique et culturelle qui s’inscrit en bonne place dans l’agenda culturel du Mali et qui s’impose au fil des éditions, comme l’un des rendez-vous incontournables, preuve pour féliciter vigoureusement Fousseyni DIAKITE du groupe Walaha et Manny ANSAR d’Essakane production et leurs vaillantes équipes pour leur professionnalisme et leur constance, pour le travail remarquable accompli dans la continuité depuis cinq années, en donnant ainsi la preuve de leur fervent attachement à la culture et au numérique.

Ainsi donc, avec ce nouveau format, Koulikoro accueille un nouveau genre d’évènement magique, le festival international AG’NA qui réunit à la fois la culture authentique du Mali et les arts numériques dans une parfaite symbiose.

En effet, AG’NA répond à ce besoin, en associant deux festivals pour créer un nouveau genre d’événement magique : le Festival au Désert, d’Essakane production, qui apporte toute son expertise dans les cultures du nord du Mali depuis ses 22 ans d’existence, et Ciné à Dos, du Groupe Walaha, qui en est à sa 13ème édition, apporte à cette association l’aspect numérique et digital à travers le cinéma, la création et la diffusion d’œuvres d’arts numériques.

Lire aussi: FESTIVAL ZONE OUVERTE : 3ème édition lancée

Grâce donc à ce Festival, Koulikoro devient une ville créative au Mali où la musique et le cinema se complétent pour imposer un Mali culturel.

“Par cette initiative, nous voulons apporter le maximum du désert (nomades, tentes, musiques, danses, artisanat, jeux… comme à Tombouctou), sur le sable de Koulikoro autour d’une scène moderne créant une vraie rencontre culturelle entre le Nord et le Sud du Mali, ouverte au reste du monde” ont dit les organisateurs, pour qui l’objectif principal de AG’NA est de contribuer au développement local à travers l’économie créative et numérique au Mali.

Une culture sans base matérielle et logistique n’est que vent qui passe, a tenu à informer le Ministre, lors de l’ouverture de cet AG’NA 5, car selon lui, en arrimant la culture et le numérique, nous créons de la richesse, de la valeur ajoutée et promouvons les industries culturelles et créatives.

L’édition de 2024 est placée sous le thème : « Intégration et Renaissance culturelle ».

Cellule COM  – MACIHT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *