Le président Bah N’Daw au Togo et au Sénégal : Soutien ferme de Lomé et Dakar

Le président Bah N’Daw au Togo et au Sénégal : Soutien ferme de Lomé et Dakar

Le chef de l’État a échangé avec ses homologues Faure Gnassingbé et Macky Sall sur l’évolution de la situation dans notre pays. Ces deux présidents ont promis d’aider le Mali à réussir le processus en cours vers la normalité institutionnelle

Le président de la Transition, Bah N’Daw, a effectué entre samedi et dimanche une visite d’amitié et de travail de 24 heures à Dakar (Sénégal). Après le cérémonial d’accueil à l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Yoff, le chef de l’État a eu un entretenu avec son homologue sénégalais à l’hôtel King Fahd Palace. Les deux personnalités se sont retrouvées plus tard dans la soirée au palais présidentiel autour d’un dîner.

Le dîner a été précédé par une rencontre bilatérale entre la délégation malienne et la partie sénégalaise. Lors de cette rencontre, qui a duré une trentaine de minutes, Macky Sall a souhaité la bienvenue au président Bah N’Daw, avant de lui renouveler ses félicitations pour sa désignation à la tête de la Transition. «Je suis sûr que la mission est à votre portée», a dit le président sénégalais, avant de présenter ses condoléances pour le décès des présidents Moussa Traoré et Amadou Toumani Touré.

Parlant de la coopération bilatérale, Macky Sall a émis le vœu de voir le chemin de fer reprendre ses activités. Ce qui permettra, selon lui, de proroger la durée de vie de nos routes qui se dégradent rapidement à cause du poids des camions de transport de frets. Pour ce faire, le chef de l’État sénégalais a dit avoir instruit de restaurer le chemin de fer jusqu’à Tamba (à la frontière).

Après avoir évoqué le rôle de la Minusma, le président Sall a insisté sur l’importance du Conseil national de Transition (CNT) dans l’architecture de la Transition. Sa mise en place renforcera la confiance de la communauté internationale en la Transition, a-t-il argumenté.

Prenant la parole à son tour, le président de la Transition a remercié le Sénégal pour son soutien hier, aujourd’hui et demain. Tout en félicitant le président Macky Sall pour l’accueil chaleureux qui lui a été reservé, Bah N’Daw a souligné ceci : «Nous avons une parfaite identité de vue sur toutes ces questions». Il a ensuite invité son homologue sénégalais à effectuer une visite officielle au Mali.

Le chef de l’État avec son homologue togolais, Faure Gnassingbé

Avant l’étape du Sénégal, le président Bah N’Daw a séjourné à Lomé. À son arrivée dans la capitale togolaise, il a été accueilli vendredi à l’aéroport international par le président Faure Gnassingbé. À bord d’un même véhicule, les deux chefs sont arrivés au Centre d’entraînement aux opérations de maintien de la paix, où ils ont eu droit à une présentation sur ses activités, ses missions et ses performances.

Créé en 2008, le Centre d’entrainement aux opérations de maintien de la paix (CEOMP) prépare les contingents togolais avant leur déploiement dans les opérations de maintien de la paix.

Plus de 1.400 soldats togolais servent en permanence sous les couleurs des Casques bleus de l’ONU à la Minusma et à la Minuad principalement. Le commandant du Centre a expliqué que son pays bénéficie de l’appui de la coopération militaire française et américaine dans la préparation des Casques bleus. Aux termes de cette présentation, les chefs d’État malien et togolais ont visité le matériel militaire et technique financé par l’État togolais en soutien à ses forces armées et de sécurité déployées à l’étranger.

Dans la soirée, le président de la Transition a eu un tête-à-tête avec son homologue togolais. Rien n’a filtré de cette rencontre qui a duré plus d’une heure. Certainement, les deux personnalités ont évoqué le processus de la Transition dans notre pays, les progrès accomplis dans la mise en œuvre de nos engagements vis-à-vis de la Cedeao, le soutien nécessaire de cette organisation à la Transition, l’appui du Togo dans le cadre des réponses au défi sécuritaire.

Source: l'Essor