Sommet du G5 Sahel à N’Djamena : les grandes résolutions sur la sécurité et le développement

Sommet du G5 Sahel à N’Djamena : les grandes résolutions sur la sécurité et le développement

À l’issue de la rencontre tenue dans la capitale tchadienne, les dirigeants de l’organisation sahélienne ont décidé de muscler davantage les actions militaires et d’intensifier les activités de lutte contre la précarité

Les rideaux sont tombés sur les travaux de la 7è session ordinaire de la Conférence des chefs d’État du G5 Sahel lundi à N’Djamena. Le président en exercice sortant, le Mauritanien Mohamed Ould Cheikh Ghazouani, a passé le témoin en remettant le fanion représentant le drapeau de l’organisation à son homologue du Tchad, le maréchal Idriss Deby Itno qui préside désormais aux destinées de l’organisation sahélienne.

 

Le président tchadien s’est réjoui de cette confiance que lui ont portée ses pairs pour la deuxième fois. “Le Tchad a l’honneur d’assurer la présidence du G5 Sahel et il exercera ce mandat avec le concours de tous, car depuis la naissance de notre organisation, tout le monde a fait montre d’une solidarité sans faille”, a souligné le nouveau président en exercice, ajoutant que sa détermination et son engagement à soutenir le G5 Sahel n’ont jamais fait l’objet d’un doute.

“Nous avons toujours oeuvré à l’unisson quand il a été question de prendre les grandes décisions pour la survie et la bonne marche de notre institution”, a relevé le maréchal Idriss Deby Itno.
La lutte contre le terrorisme et le développement sont désormais les deux piliers des actions de l’organisation sahélienne. Dans le cadre de l’action militaire, le Tchad enverra des troupes dans la zone des trois frontiers, la France renonce à réduire ses effectifs, des actions diplimatiques vont être menées pour trouver des financements pérennes pour la force conjointe en la plaçant sous le chapitre 7 de l’ONU. Pour ce qui concerne le développement, les financements sont prévus pour de nombreux projets.

SUCCÈS DIPLOMATIQUE- La situation sécuritaire difficile que traverse notre pays a fait l’objet d’une attention particulière de la part des dirigeants du G5 Sahel. “La paix au Mali doit constituer un point majeur de nos preoccupations, ainsi que le développement du G5 Sahel. Nous soutenons les efforts de dialogue politique entre le gouvernement de la Transition dirigé par le président Bah N’Daw et les différentes parties pour la mise en oeuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Nous suivons avec une grande attention les conclusions des travaux du Comité de suivi de l’Accord et exhortons tous les acteurs maliens à travailler pour une paix durable dans ce pays frère”, a souligné le maréchal Idriss Deby Itno.

……….LIRE LA SUITE SUR https://www.lessormali.com/