Habitants sous lignes de haute tension : des experts font appel aux autorités

Habitants sous lignes de haute tension :  des experts font appel aux autorités

A Siracoro, dans la commune de Kalaban Coro, des habitants du quartier s’exposent à des risques d’électrocution. Certains se sont installés même sous les lignes de haute tension qui permettent de transporter l’énergie au consommateur à travers l’électricité des centres électriques. Face à cette situation, des experts interpellent les autorités.

Banditisme à Bamako : des jeunes demandent aux autorités de prendre leurs responsabilités

Le banditisme dans les centres-ville devient de plus en plus inquiétant. Après avoir assisté au braquage d’un jeune homme lundi dernier à Bamako après avoir fait un retrait dans une banque, dans la même journée à Gao ville, deux hommes armés non identifiés à moto ont braqué un livreur de pains aux environs de 20h au quartier Aljanabandia. Des questions se posent  au tour ce phénomène qui, la plupart est menés par les jeunes à croire que ceci est-il lié bau chômage ?  Les populations interpellent les autorités pour plus de sécurité dans les villes.

Sikasso : consommation de drogues par les jeunes,  une inquiétude pour les autorités régionales

Selon l’office central de lutte contre les stupéfiants de Sikasso, de nombreux jeunes s’adonnent à la consommation de drogues dans la région de Sikasso.

A noter que ces jeunes sont, la plupart du temps, des élèves de fondamental et du lycée

Le ministre de l’Administration territoriale invite les jeunes à se faire enrôler

Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maiga , à l’issue de sa visite à la Délégation générale aux Elections (DGE) vendredi 30 octobre 2020 ou il a appris le faible niveau d’enrôlement des jeunes âgés de 18 ans et plus sur le fichier électoral, alors qu’il constitue la majorité de la population. A cet effet il parle en ces termes « j’invite les jeunes de 18 à 25ans à se faire enrôler sur le fichier électoral, cela est d’autant plus important qu’a l’issue des élections ils participent à la légitimité de nouvelles autorités ». A cet effet,  le ministre a rappelé que dans le cadre de la charte de la Transition, et de la feuille de route, son département joue un rôle capital, celui d’organiser dans le délai imparti des élections transparentes et crédibles.

La ministre française des armées à la rencontre de son homologue malien

La ministre française des Armées Mme Florence Parly en visite au Mali a été reçu par son homologue malien, le colonel Sadio Camara hier dans l’après-midi. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la coopération militaire entre les deux pays. Selon des sources, Mme Florence Parly serait venue réaffirmer le soutien de son pays aux autorités de la Transition dans la lutte contre le terrorisme au Mali et au Sahel. Il faut rappeler que la dernière visite de Mme Florence Parly au Mali remonte de novembre 2019, une visite au cours de laquelle elle avait renouvelé la détermination de la France à poursuivre son combat contre le terrorisme aux côtés des Forces armées maliennes. Elle avait aussi annoncé le déploiement d’une unité de forces spéciales européennes afin d’accompagner les FAMa sur le terrain dès 2020. Il s’agit de la force Takuba, elle opère déjà au Mali en compagnie des troupes françaises, maliennes, nigériennes et burkinabé pour traquer les terroristes dans la zone des trois frontières (Mali-Burkina Faso-Niger).

Kadiolo : arrêt de travail des enseignants du Centre d’animation pédagogique

Pour apporter leur soutien à leurs camarades, les enseignants du centre d’animation pédagogique (CAP) de Kadiolo observent un arrêt de travail dès ce lundi 02 novembre 2020. Selon le syndicat, il s’agit de témoigner leur solidarité aux camarades des 6 communes sur les neuf que compte ledit cercle n’ayant pas encore reçu leur salaire du mois.

Ségou : Un boutiquier attaqué à Dioro

Des hommes armés ont braqué, samedi 31 octobre 2020 un boutiquier aux environs de 19h à Dioro dans la région de Ségou. Selon des témoins les braqueurs étaient à moto et se sont présentés comme des enquêteurs avant de sortir les armes. Ils ont pris de l’argent, téléphones le tout estimé à une valeur de plus de 5 millions de FCFA. La gendarmerie, après avoir été informée, a ouvert une enquête pour retrouver les bandits.

Ansongo : rencontre entre les leaders organisés par l’ONG AZAHAR

« La gestion durable du foncier agro-pastoral à travers la redynamisation des commissions foncières des communes » est le thème de la rencontre organisée cette semaine à Ansongo. Une cinquantaine de personnes ont pris part à cette rencontre entre autres des leaders communautaires, des femmes, jeunes et les religieux des communes d’Ansongo, Tessit et Tinhama. Selon les initiateurs, l’objectif est de créer des commissions foncières locales afin de gérer les conflits fonciers. Une organisation de l’ONG AZHAR sur financement de l’ONU femmes.

Source: Le Pays