Interpellations et condamnations « expéditives » des membres du M5-RFP : L’appel de Choguel Kokalla Maiga aux magistrats !

Interpellations et condamnations « expéditives » des membres du M5-RFP : L’appel de Choguel Kokalla Maiga aux magistrats !

Plusieurs militants du M5-RFP ont été interpellés lors des manifestations la semaine dernière. Beaucoup d’entre eux ont été jugés et condamnés sévèrement. Ces arrestations ont été qualifiées d’« arbitraires » et les condamnations,  d’« expéditives » par les responsables du mouvement contestataire. Le président du comité stratégique dudit mouvement, Dr ChoguelKokallaMaiga, a d’ailleurs invité les magistrats à « ne pas accepter d’être utilisés dans le combat politique ». Il l’a dit au cours d’une conférence de presse tenue au siège de la CMAS le vendredi 7 août.

Plusieurs militants jeunes du M5-RFP ont été écroués la semaine dernière. Beaucoup d’entre eux sont condamnés à des mois de prison, 45 jours pour certains, six mois pour d’autres. Par ces condamnations, le M5 voit une politisation de la justice. C’est pourquoi ChoguelKokallaMaiga a adressé un message au corps des magistrats du Mali à qui il a rendu hommage pour sa bravoure. « Je voudrais m’adresser aux magistrats, un corps d’élite qui a donné récemment la preuve de sa qualité, de sa compétence lorsqu’on a voulu nous imposer des solutions de l’extérieur. Je voudrais rappeler à ce corps que le combat du M5-RFP est un combat pour la restauration de la dignité des Maliens dans toutes les couches. On se rappelle la longue grève des magistrats que ce pouvoir avait ignoré superbement ; on se rappelle que le Président dont nous demandons la démission a livré ici les magistrats, dans un récent discours, à la vindicte populaire en faisant porter une partie de son échec au corps des magistrats. On se rappelle aussi la revendication mainte fois réitérée du corps de la justice d’avoir un budget conséquent comme dans tous les pays de la sous-région. Refus systématique d’année en année. Nous avons un budget destiné à la magistrature qui est moins de 1% du budget national. C’est le plus petit dans la sous-région », a-t-il rappelé comme pour expliquer aux magistrats le bien-fondé du combat de son mouvement.

L’ancien patron de l’AMRTP a, par la suite, invité le corps de la justice à ne pas accepter d’être utilisé dans un combat politique. « Je voudrais dire que les arrestations arbitraires et les jugements expéditifs contre les militants du M5-RFP qui ne font qu’exercer un droit constitutionnel sans violence ne nous paraissent pas acceptables. Nous interpellons fortement le corps de la justice pour qu’il ne soit pas utilisé dans le combat politique que nous menons contre un pouvoir finissant, contre un pouvoir rejeté par la majorité de la population », a entonné Dr ChoguelKokallaMaiga, président intérimaire du FSD, président du comité stratégique du M5-RFP.

L’ingénieur en télécommunication a, enfin, réitéré l’engagement de son mouvement à aller jusqu’au bout pour obtenir la démission d’IBK du pouvoir. « Dans tous les cas, le M5-RFP est décidé d’aller au bout de son combat. Les intimidations, les condamnations expéditives, les enlèvements n’auront pas raison de la volonté de notre peuple et de notre jeunesse », a-t-il promis.

Source: Le Pays