Caisse Malienne de Sécurité Sociale : Le comité syndical en grève de 72 heures à partir du mercredi 27 janvier 2021

Caisse Malienne de Sécurité Sociale : Le comité syndical en grève de 72 heures à partir du mercredi 27 janvier 2021

Le comité syndical de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale (CMSS) envisage d’observer une grève de 72 heures à partir du mercredi 27 Janvier jusqu’au vendredi 29 janvier 2021. Une poursuite de ladite grève dès le lundi 01 février jusqu’au vendredi 05 février 2021 et une grève illimitée à partir du mardi 09 février 2021 sont aussi envisagées, si la doléance n’est pas satisfaite. Il s’agit de l’application immédiate et sans condition de l’accord d’établissement de la CMSS approuvé par le conseil d’administration. Le préavis a été déposé sur la table du ministre du Travail et de la Fonction Publique, porte-parole du gouvernement.

Le  bureau du comité syndical de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale (CMSS) envisage d’observer une grève de 72 heures à compter du mercredi 27 janvier jusqu’au vendredi 29 janvier 2021. Par ailleurs, le syndicat se réserve le droit de poursuivre cette grève dès le lundi 01 février jusqu’au vendredi 05 février 2021. Il n’exclut pas non plus une grève illimitée qui débutera le mardi 09 février 2021 en cas de non satisfaction de sa doléance qui est l’application immédiate et sans condition de l’accord d’établissement de la CMSS approuvé par le conseil d’administration.  Le préavis a été déposé  sur la table du nouveau gouvernement dirigé par Moctar Ouane. Le bureau du syndicat, dans son préavis, salue les efforts de Madame la Directrice générale de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale (CMSS), ainsi que les membres du conseil d’administration pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents de la CMSS et déplore les manœuvres du ministre de la santé et du développement social quant à la mise en œuvre du nouvel accord d’établissement. Le bureau exige également l’application immédiat et sans condition de cet accord d’établissement approuvé par le conseil d’administration lors de sa 24ème  session et qui devait  entrer en vigueur à partir de janvier 2020.

Source: Le Republicain